SQY BUSINESS DAY - ENSITECH
01 61 38 05 75

<Les news/>

<SQY BUSINESS DAY/>

Publié le 18 janvier 2021

Le SQY Business Day s’est déroulé le Jeudi 26 Novembre 2020. Ce salon se tient habituellement au vélodrome de Saint-Quentin-en-Yvelines et a dû cette année s’adapter au contexte sanitaire en s’organisant de façon virtuelle.

Marie-Agnès, chargée des Relations Entreprises au sein du groupe nous en parle

Marie-Agnès, qu’est-ce que le SQY BUSINESS DAY ?

Le SQY Business Day est une journée qui est organisée par l’agglomération de Saint-Quentin-en-Yvelines et qui rassemble les acteurs de la région de SQY. L’objectif est de créer du business entre les entreprises et de favoriser les flux. On peut y rencontrer à la fois des starts up mais aussi de plus grosses structures.

Avant l’évènement, nous recevons un listing des entreprises qui seront présentes et nous avons la possibilité de leur envoyer un message personnalisé afin d’organiser des rendez-vous. Au fur et à mesure, les demandes sont envoyées aux entreprises et nous recevons des acceptations ou des refus. Notre emploi du temps est ensuite généré par le site et les rendez-vous prévus sont créés dans l’agenda en ligne.

Les entreprises peuvent nous proposer un rendez-vous pour deux raisons : la première, parce qu’elles s’intéressent à l’alternance et veulent se renseigner à ce sujet, la seconde pour parler et faire connaître leur produit ou service. Dans tous les cas, il s’agit d’un réel échange. En parallèle de ces rencontres, des conférences sont également organisées sur des thèmes d’actualité (technologies, entrepreneuriat, techniques de marketing digital etc…).

Qu’apporte le SQY BUSINESS DAY au Groupe ENSUP ?

Pour notre groupe, le SQY Business Day nous permet d’échanger avec les entreprises du secteur et d’obtenir plus de visibilité. L’échange avec les entreprises du territoire nous permettent de développer notre notoriété et à nouer des contacts au fur et à mesure des années. Ces échanges nous permettent aussi de mieux connaître le marché actuel et ainsi d’adapter nos formations, nos rythmes d’alternance et notre façon de travailler avec les besoins des entreprises. Ces liens tissés peuvent également aboutir à la signature de contrat d’alternance, ce qui est positif pour nos étudiants.

Qu’avez-vous pensé du salon organisé de manière virtuelle ?

J’ai participé au salon en présentiel l’année dernière, trois semaines après mon arrivée au sein du Groupe ENSUP. Il est donc certain que cette année l’événement allait être différent pour moi, tant en termes d’organisation que concernant l’approche que j’aurais face aux entreprises.

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, l’aspect virtuel face au contexte actuel a permis de réaliser beaucoup plus de rendez-vous intéressants et concluants en comparaison des années

précédentes. En effet, en discutant avec certaines personnes, nous avons toutes constaté que les mois de novembre et de décembre avaient été très fructueux en affaire, certainement parce que beaucoup redoutent un confinement comme celui que nous avons vécu en mars où l’économie était complètement gelée.

Bien sûr, le virtuel enlève un peu de charme à la relation humaine que nous offre un salon en présentiel mais contre toute attente, cela nous permet aussi d’être plus efficaces dans nos échanges et d’aller droit au but tout en gagnant du temps.

Combien d’entreprises les équipes ont-elles rencontré ?

L’équipe des Relations Entreprises avait 54 rendez-vous programmés dont 47 rendez-vous ont été réalisé le jour J. Les rendez-vous « manqués » ont été décalé ultérieurement en raison de l’absence de certaines entreprise le jour du salon.

Vos rendez-vous ont-ils généré de nouveaux contrats en alternance pour vos étudiants ?

Oui, beaucoup d’entreprises ont exprimé leur besoin de recruter un jeune en alternance dans les semaines à venir ou l’année prochaine grâce à l’aide à l’apprentissage mise en place par l’Etat (qui permet d’obtenir une enveloppe de 8000 euros pour les majeurs) valable jusqu’à fin février 2021. Beaucoup d’entreprises, après leur reprise d’activité, se rendent compte qu’il serait intéressant pour elles de finalement recruter un de nos étudiants ! Certaines ont aussi en tête que l’aide va être prolongée puisque le gouvernement a beaucoup misé sur l’alternance ces dernières années et qu’il serait dommage de voir tous ces efforts partir en fumée… Donc on croise les doigts !

Voici quelques articles qui pourraient vous intéresser :