Toutes les choses à savoir sur l'apprentissage - Professionnalisation !
01 61 38 05 75

<Les news/>

<Professionnalisation – Apprentissage : toutes les choses à savoir !/>

Publié le 12 décembre 2019

Suivre une formation en alternance ? Deux contrats pour le même objectif : monter en compétence en alliant travail en entreprise et formation théorique.

Pour qui ?

Le contrat de professionnalisation peut être conclu sous la forme d’un contrat à durée déterminée (CDD) ou à durée indéterminée (CDI). La période du contrat est en général comprise entre 6 et 24 mois. Mais depuis le 1er janvier 2019, elle peut atteindre 36 mois si vous n’avez ni baccalauréat, ni CAP ou BEP. De même, si vous êtes demandeur d’emploi inscrit depuis plus d’un an à Pôle emploi.

Il est ouvert aux jeunes âgés de 16 à 25 ans au moment du contrat, aux demandeurs d’emploi âgés de 26 ans et plus ou aux bénéficiaires du RSA, de l’ASS ou de l’AAH.

Le contrat d’apprentissage concerne les jeunes âgés de 16 à 29 ans révolus. Certaines exceptions existent pour les personnes ayant 29 ans révolus. Le contrat est un CDD pouvant aller de 6 mois à 3 ans selon la durée du cycle de formation.

Quel rythme ?

Les rythmes école / entreprise varient selon votre contrat ou l’école dans laquelle vous êtes. Au sein du groupe ENSUP, l’étudiant peut alterner 2 jours école / 3 jours entreprise, 1 semaine école / 2 semaines entreprise ou 1 semaine école / 3 semaines entreprise.

Quels avantages ?

En alternance, non seulement vous ne payez pas votre formation mais en plus, vous êtes rémunéré par l’entreprise ! Cela semble idéal et pourtant, il ne faut pas oublier de prendre en considération la difficulté du rythme école / entreprise ! En initial ou en alternance, le programme reste le même, l’emploi du temps est donc un peu plus chargé. Toutefois, l’alternance reste une formule plus qu’enrichissante !

En parlant de rémunération… Pour le contrat d’apprentissage, la rémunération varie de 27% à 100% du SMIC (pour les contrats conclus à partir du 1er janvier 2019) selon l’âge de l’apprenti et sa progression dans l’apprentissage.

Pour le contrat de professionnalisation, la rémunération minimale est fixée en pourcentage du SMIC ou du minimum conventionnel et varie selon l’âge et le niveau de qualification du salarié.

A noter cependant : les apprentis sont quasiment exonérés de charges sociales, leur salaire net équivaut ainsi au salaire brut, ce qui n’est pas le cas pour le contrat de professionnalisation pour lequel il faut compter environ 20 % de différence entre brut et net.

Qui choisit ?

Ce sont les centres de formation et les entreprises d’accueil qui choisissent entre les deux contrats. Sachez toutefois que si vous souhaitez travailler dans une administration publique ou une collectivité territoriale, il vous faudra signer un contrat d’apprentissage.

En résumé deux contrats avec quelques différences mais un but commun, une insertion professionnelle certaine !

Voici quelques articles qui pourraient vous intéresser :